Trajectoire

Engagée pour un nouveau développement comme pour de nouveaux dialogues avec la société

Fondatrice de la société « Au nom du vivant », Anne-Marie Ducroux conçoit de nouveaux dialogues de parties prenantes avec des acteurs de la société et en assure la médiation dans différents secteurs, depuis de nombreuses années. Elle accompagne les organisations publiques et privées dans leur connaissance des enjeux de développement durable et leurs démarches de responsabilité sociétale.

Elle a été nommée pendant quatre ans par le Premier ministre, Présidente issue de la société civile, de la première instance nationale de dialogue autour des enjeux du développement durable, le Conseil National du Développement Durable, qui réunissait pour la première fois 90 membres et 400 acteurs de la société civile et des collectivités territoriales, afin d'organiser un dialogue national entre eux et avec le Gouvernement.

Il s'agissait notamment de contribuer à l'élaboration des textes de référence sur le développement durable : première stratégie nationale de développement durable, première stratégie nationale de la biodiversité, participer à la première révision de la stratégie européenne de développement durable, rendre des avis sur saisines politiques, aux différents ministres : agriculture, recherche, intérieur, écologie, réforme de l'Etat, etc….. d'orienter les démarches publiques et privées vers plus de convergences pour atteindre les objectifs communs, encourager les engagements d'acteurs....

La méthode innovait déjà, en illustrant concrètement ainsi que des acteurs, représentés en collèges comme ils le furent ensuite lors du Grenelle de l'environnement, peuvent échanger positivement et partager des propositions nouvelles ; en démontrant aussi que la recherche résolue des consensus ouvre un nouveau type de relations entre acteurs, crée des rencontres et partenariats, débouche sur des engagements volontaires des acteurs... 
Pour en savoir plus, voir la rubrique CNDD

Elle a fondé la société "au nom du vivant", pour apporter expertise et conseils autour des enjeux du développement durable et de la responsabilité sociétale, pour concevoir et proposer des dialogues avec les acteurs de la société et leur animation ou médiation, afin de sensibiliser les organisations privées ou publiques à l'écoute et à la prise en compte des attentes sociétales. 
Pour en savoir plus, voir la rubrique expertise et dialogue

Elle a été élue de 2010 à 2015, Présidente de la nouvelle formation de travail dédiée à l'Environnement au sein du Conseil Economique, Social et Environnemental réformé notamment pour intégrer les enjeux environnementaux. Elle a ainsi accompagné et animé la production de plus de 60 avis, rapports et résolutions, sur les thèmes de la biodiversité, du changement climatique, de la transition énergétique, des risques environnementaux, des enjeux liés aux mers et océans, de l'environnement en général. Elle a animé 400 réunions, et reçu plus de 620 experts et personnalités en auditions.  Elle a notamment participé à 25 auditions parlementaires et favorisé plusieurs innovations. Voir notamment la  rubrique CESE. A la fin de la 1ère mandature, elle a été réélue à la Présidence de la formation de travail dédiée à l'environnement, dont les activités peuvent être suivies sur Twitter. 
Nommée membre du Comité de gouvernance de la Convention citoyenne pour le Climat, réunissant 150 citoyens tirés au sort, chargés de faire  au Gouvernement et au Président de la République, des propositions pour la réduction de 40 % des gaz à effet de serre à 2030, elle a suivi l'intégralité du processus ainsi que les mesures climatiques qui en ont découlé, dont le projet de loi "climat et résilience". Elle a pris part en parallèle à une évaluation collective très documentée de cette initiative : méthode, questions institutionnelles et démocratiques à suivre.

Anne-Marie Ducroux a accompagné le développement de Vigeo Eiris, leader européen de la notation extra-financière, fondé par Nicole Notat, comme administratrice. Vigeo Eiris évalue de manière indépendante, dans 40 secteurs d'activité, la performance environnementale, sociale et la gouvernance des organisations selon un référentiel d'analyse avec 38 critères génériques, répartis en 6 domaines.

Elle a été directrice de l'ouvrage et co-auteur de « Les nouveaux utopistes du développement durable » aux Editions Autrement, sorti pour le Sommet mondial du développement durable, destiné à témoigner du développement durable par un ensemble d'acteurs et regards.

Elle a été nommée Chevalier de la Légion d'Honneur, par le Président de la République, en 2005, puis Officier le 14 juillet 2018, et nommée Officier de l'Ordre du Mérite en 2013.

photo : anne-marie ducroux©regis fialaire